Contre les expulsions du Chêne-Vert et des Trois-Paroisses

Partager

Dans les jours qui viennent, peut-être demain, ce sont deux réquisitions, celles du Chêne-Vert et des Trois-Paroisses, qui seront évacués par la police.

Contre les expulsions du Chêne-Vert et des Trois-Paroisses
Rassemblement mardi 11 juillet à 18h devant la préfecture

Ces deux squats, aujourd’hui menacés d’expulsion, abritent une centaine de personnes dans des conditions salubres, notamment au Chêne-Vert, qui est alimenté en eau et en électricité.
Vendredi dernier, sous la pression d’une centaine de manifestant-e-s, nous étions reçus par le chef de cabinet de M. Gillet, président du SDIS et du Conseil départemental, auquel nous avions jusqu’alors arraché différents sursis liés à ces décisions d’expulsion.
Vendredi, le couperet tombe : RIEN.
Aucun report supplémentaire d’accordé ni aucune solution d’hébergement transitoire pour cette centaine de personnes, dont une trentaine d’enfants et une femme enceinte, qui vont se retrouver à la rue, en pleine canicule.
Rappelons que le centre d’hébergement d’urgence de Rouchy, qui accueille seulement de 21h à 8h, c’est en tout et pour tout 63 places, déjà saturées toutes les nuits !
Rappelons que les Roms, citoyens européens de seconde zone, ne bénéficient d’aucun dispositif de relogement spécifique et sont donc systématiquement renvoyés au droit commun, vis-à-vis duquel ils ne sont jamais prioritaires !
Alors qu’à côté de ça, on a des bâtiments vides, qui sont alimentés en eau et électricité, et dont l’occupation ne dérange personne à part les autorités !

Un toit c’est un droit pour les français-e-s comme pour les immigré-e-s !

Toutes et tous au rassemblement de soutien aux habitant-e-s du Chêne-Vert et des Trois-Paroisses mardi 11 juillet à 18h devant la préfecture !

10 juillet , par Solidaires 49