Grève reconductible dans le 49

Partager


Grève reconductible dans le 49 :
Tous et toutes en grève Lundi 25 mars !!!

Suite à l’appel intersyndical à la grève du mardi 19 mars, et à la mobilisation massive, notamment dans les écoles du département (plus de 120 écoles fermées ou impactées très majoritairement par la grève), l’Assemblée Générale de grévistes - qui a réuni plus de 300 collègues dans la salle Pelloutier - a majoritairement voté pour :
-  la grève reconductible à compter de lundi 25 mars
-  la tenue d’AG de secteurs partout où c’est possible d’ici lundi midi avec invitation des familles, en lien entre le premier et le second degré avec information massive des familles concernant la privatisation de l’école en cours
-  une AG départementale se tiendra lundi, jour de grève à 14H Bourse du Travail d’Angers. Nous y discuterons de l’élargissement de la mobilisation et des moyens d’action pour gagner !
-  de se servir des jours de grève pour élargir la grève en cherchant le soutien des parents d’élèves et diffuser partout dans les écoles, les collèges, les lycées qui ne sont pas encore en grève pour les inciter à nous rejoindre

Pour :
-  le retrait du projet de loi Blanquer pour « l’école de la confiance » et de la loi de transformation de la fonction publique
-  le retrait des réformes dans l’Education nationale : collège, lycée, parcoursup, lycée pro
-  l’augmentation des salaires
-  l’abandon de la réforme des retraites par points

AG de grévistes à la bourse du travail d’Angers Salle Pelloutier à 14h

La grève est reconduite aussi ailleurs !
En se mettant massivement en grève le 19 mars, les personnels, en particulier du premier degré, ont signifié au gouvernement leur refus des réformes en cours, et en particulier de la loi Blanquer, au cœur des mots d’ordre. Les taux de grévistes ont varié d’un quart des PE à plus de la moitié en fonction des départements, et ils ont été significatifs dans le second degré. Dans de nombreux départements, des assemblées générales ont réuni plus de cent grévistes, parfois jusqu’à plusieurs centaines. Que ce soit par le nombre de grévistes, le nombre de personnes en manifestation ou en Assemblée générale, cette mobilisation est le signe de la volonté de la construction d’un rapport de force majeur.

Des AG qui reconduisent la grève :
→ Loire Atlantique :
600 en AG : reconduction lundi 25/03

→ Puy-de-Dôme, Ain :
reconduction 28 et 29 mars

→ Bouches-du-Rhône :
reconduction mardi 26/03

→ Maine-et-Loire :
320 en AG, reconduction lundi 25

→ Deux-Sèvres :
reconduction mardi 26 → Seine-Maritime :
grève le 21 mars contre le projet de fusion des académies

→ Paris :
reconduction jeudi 28

→ Rhône :
reconduction jeudi 28

→ Somme :
nuit des établissements le 25

→ Ille-et-Vilaine :
reconduction le 27 mars

Pourquoi se mobiliser ?
Depuis plusieurs mois, un mouvement social de grande ampleur s’est construit, en dehors des structures syndicales. Les revendications des gilets jaunes pour une justice sociale et fiscale sont légitimes et depuis longtemps SUD éducation et Solidaires soutiennent ces mobilisations. La fonction publique, fondement de la solidarité, est malmenée et brutalisée depuis plusieurs décennies, par tous les gouvernements successifs.. Le gouvernement Macron va encore plus loin. Cette politique managériale, avec son projet de transformation de la fonction publique, en méprisant totalement les revendications exigeant plus d’éthique, de justice sociale et fiscale , vise définitivement à enterrer ce socle de solidarité. Il est plus qu’ urgent et nécessaire d’agir, massivement et collectivement, pour combattre ces réformes. Dans l’éducation, le ministre Blanquer essaie de faire passer une série de réformes qui explosent le cadre national de l’éducation dans notre pays. La réforme de Parcours Sup’, les réformes des lycées et lycées pro, les fusions d’écoles dans des établissements du second degré, les évaluations nationales, sont autant de mesures réactionnaires et libérales contre lesquelles il faut lutter. La loi dite de "l’école de la confiance" n’a la confiance que des banquiers et rentiers. Nous n’en voulons pas !

Mobilisons-nous pour stopper ces réformes réactionnaires, libérales et qui ne favorisent que les plus riches et augmentent les injustices.

Des actions sont déjà en cours dans le 49 pour étendre le mouvement :
AG
Jeudi 21 mars
12h AG Lycée Du Bellay Angers
Ag Collège Mermoz Angers
12h-14h Pause méridienne Secteur les ponts de cé : École Raymond Renard
17h secteur Trélazé la maraîchère

Vendredi 22 mars
12h Réunion Mermoz-École Primaire du quartier
17h Secteur Chalonnes-sur-Loire École Joubert
17h15 Secteur Avrillé : école de l’Aérodrome à Avrillé (mail Alexandre Bellanger, au carrefour entre l’avenue Maurice Mailfert et le chemin du bocage)

Samedi 23 mars
10h-12h Secteur Segré, Bourse du travali Segré
10h30 Saint-Aubin de Luigné, Réunion parents-enseignant.e.s

Lundi 25 mars
10h AG de secteur Segré, École de Saint-Martin-du-Bois

Actions
Actions menées en amont de la grève du 19 dans les écoles présentes à l’ag de st aubin du 15/03
affichage devant l’école, distribution d’un tract d’information en dehors de l’école « l’école Aujourd’hui/ Demain avec la loi Blanquer « école de la confiance »
Mise à l’ordre du jour du conseil d’école (chalonnes joubert)

Jeudi 21 mars
Angers : Grégoire Bordillon : Diffusion de tracts à la sortie de l’école

PDF - 165.7 ko

Retrouvez ces informations, ainsi que du matériel d’information, d’analyse, de mobilisation, sur notre site : http://sudeducation49.org/

24 mars , par Solidaires 49

Documents joints