Derniers articles

Publié le 22 octobre, par Solidaires 49

LE MOT (bientôt) EN VACANCES DU JEUDI Pas de chef.fes dans les écoles La direction d’école est un travail collectif. NON A LA LOI RILHAC !(1)

Bilan de mobilisation Les AESH mobilisé.es le 19 octobre dernier : la lutte continue !

Blanquer circus show Le ministre de l’Education Nationale menace et diffame les personnels.

PDF - 503.6 ko
LE MOT (bientôt) EN VACANCES DU JEUDI

Publié le 21 octobre, par Solidaires 49

Les jeunes du mouvement mondial Friday For Future seront de retour dans les rues du monde entier le vendredi 22 Octobre. La branche française, Youth For Climate, se mobilisera également.

Dans une volonté de se rassembler dans la bonne humeur, le 22 Octobre nous seront à 9 jours d’Halloween, alors ensemble on a décidé de « Sortir de ce mauvais rêve ». Montrer que ce qui nous fait peur désormais, c’est l’inaction des dirigeants de notre monde et de la France face à des enjeux climatiques de plus en plus grandissants et alarmants.

Nous sommes dans un contexte qui nécessite une mobilisation. Du 1er au 12 Novembre se déroulera la COP 26 à Glasgow. Il faut donc continuer à maintenir une pression envers les politiques et les grandes multinationales et leur montrer qu’un changement radical est obligatoire.

Ensuite collectivement, nous essaierons de trouver des solutions à des poursuites d’études et d’emplois possibles dans ce monde qui devra transiter vers une sobriété globale. Avec pour cela des interventions et des échanges avec ATTAC 49, Sortir du Nucléaire 49 et le Mouvement de la paix Angers.

Le mouvement Youth For Climate Angers appelle donc à la mobilisation locale vendredi 22 Octobre au jardin du Mail à 14h avec d’autres mouvements, organisations et associations en lien avec notre lutte écologique. Le 22 Octobre, marche et autres actions seront organisées, en favorisant la convergence des luttes et l’entraide.

Youth for climate Angers

Publié le 7 octobre, par Solidaires 49

CHU Angers, les SAMU sont en danger, une mobilisation nationale s’impose !

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU d’Angers vient de déposer un préavis de grève reconductible pour le service du SAMU 49 à partir du 12 octobre. Cette mobilisation fait suite au projet de loi « MATRAS » qui par ses articles 3 et 31 signe la disparition des Samu et porte une dégradation inacceptable des soins d’urgence.

ea1b9b63-6159-4a3d-b17f-01aff2cc935bEn remettant en cause le principe de régulation médicale par un médecin régulateur et en instaurant un numéro unique d’appel d’urgence (incendie/secours, police, Samu) via une plateforme mutualisée et non spécialisée, ce texte, si il est appliqué, engendrera une dégradation majeure de la prise en charge des patients.

SUD revendique, tout comme SAMU Urgence de France :

· La préservation de notre modèle français de médecine d’urgence qui repose sur la régulation médicale du SAMU.

· La mise en place d’un numéro d’urgence commun « 113 » pour toutes les urgences santé attachées au service d’accès aux soins inscrit dans la loi de modernisation et de simplification de notre système de santé.

Des actions sont en préparation partout sur le territoire.

Le SAMU est l’affaire de tous, mobilisons-nous !

Publié le 7 octobre, par Solidaires 49

Angers le samedi 9 octobre 2021 Quai Gambetta, Coeur de Maine de 14h à 17h

Avec le collectif Plus jamais ça 49

1 rapport, 1 plan avec 36 propositions, des actions locales et des animations, quiz, stands ATTAC49, CGT UD49, FSU49, GreenPeace49, La Confédération paysanne, Justice climatique Angers, Solidaire49, UNEF, UNL

PDF - 1 Mo
la fête du Monde d’Après

Publié le 3 octobre, par Solidaires 49

Journée de grève et de manifestations le 5 octobre 2021

Le 5 octobre, mobilisé·e·s pour nos salaires, nos emplois et nos conditions de travail et d’études !

Les unions départementales CGT, Force Ouvrière, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse UNEF et UNL appellent à la gréve et à manifester :

Angers : Place Leclerc 10 h 30 Cholet Place Travot 10 h 30 Saumur : Place Bilange 10 h 00 Segré : Place du Port 17 h 00

PDF - 287.3 ko
appel intersyndical du 49 05 octobre 2021

Publié le 1er octobre, par Solidaires 49

Grève Piscine Angers : « Petit chantage et gros mensonges » Ce ne sont pas les possibles titres de romans de gare, c’est dans la vraie vie ce qui se passe à Angers.

Dans les piscines municipales d’Angers pour être plus précis pour les conséquences et dans les « jolis » bureaux capitonnées de la mairie centrale pour les décisions déconnectées de la vie de terrain.

D’une façon simple, entendable ; les MNS (Maître-Nageurs-Sauveteurs), ces hommes et femmes qui apprennent à nager aux enfants, aux adultes, accueillent et familiarisent les scolaires, surveillent et sauvent des vies ; soignent les petits et gros bobos des usager.e.s ; tentent de faire coexister différents publics et usages des piscines ; animent différentes d’activités aquatiques ; apprennent les gestes qui sauvent aux enfants lors du Covid.

Les Maître-Nageurs-Sauveteurs de la ville d’Angers font contrairement aux mensonges distillés par certains grands directeurs 1407 heures sur les bassins et près de 200 heures de préparations pédagogiques à la maison et de maintien physique (il faut être en forme pour sauver) mais également plus d’une centaine d’heures non comptabilisées. ILS et ELLES font déjà bien plus que les 1607 heures, bien plus près des 1700 ou plus !

Ça c’est la vérité !!! Nous pouvons le prouver avec les emplois du temps. Mais pour cela il faudrait être honnête, sincère, ouvert à un vrai dialogue et non pas empreint de suffisance et de ne connaître la vie qu’à travers des directeurs payés plusieurs milliers d’euros par mois et des tableaux Excel.

On ne va pas s’appesantir sur les cours sans pauses, sans pouvoir parler aux parents sauf sur des temps libres ; ne pas pouvoir ne serait-ce qu’aller aux toilettes alors qu’ils et elles enchaînent parfois 5 cours pendant les périodes de congés ; les changements de postes nécessitant de se changer et d’enfiler un maillot de bain sec pour enquiller des heures de surveillances ; le tout en enchaînant. Toujours plus vite, toujours plus de productivité alors qu’ils travaillent avec des humain.e.s.

Un autre exemple ? En surveillance, pas de temps commun pour s’échanger des infos sur les usager.e.s : les turbulences de telles ou telles personnes ; l’agressivité d’un(e) tel(le) ; le manque de capacité à nager de tel autre alors qu’il est dans la grande profondeur, et cet enfant « choppé déjà deux fois à aller où il n’a pas pieds et sans adulte » ? Sans oublier celui ou celle qui vient « gu..ler » à tout bout de champ en disant qu’il connaît bien le maire … Sans info, comment surveiller sereinement ? En cas d’accident, le maire, les élu.e.s, les grands-directeurs seront responsables in-fine ? NON ! Ce seront les MNS et eux et elles seul.e.s. Tou.te.s les directeurs et élu.e.s se débineront de leurs responsabilités. La réponse est déjà prête : « Nous avons tout mis en œuvre en moyens humains et en matériels. Nous n’étions pas au courant » Et puis, pour celui/celle qui finit, il faut ranger son matériel, ses affaires et en théorie se changer et enfin partir en espérant qu’un usager.e. ou un chef.fe ne vienne pas lui parler.

Alors oui, les MNS ont osé relever la tête et dire stop aux cadences infernales, au mépris, etc. ! Car la mairie à demi-mot, parfois couvert d’onctuosité, veut les faire turbiner 200 heures de plus ou quasiment !!! Sans augmentation. Alors qu’ils et elles sont déjà à plus en réalité !! Et la mairie veut encore leur en rajouter une (grosse) couche.

Alors si les MNS sont des terroristes qui « prennent les angevin.e.s en otage » (propos tenus dans la presse) ; que sont les élu.e.s qui racontent des fadaises consciemment ou non ? Qu’est-ce qu’un élu comme le Maire, Mme l’Adjointe aux personnels, le grand directeur d’un Centre Aquatique qui pratiquent le chantage émotionnel en menaçant de privatiser ? Y compris en plein Conseil Municipal ? En susurrant des faussetés ? Des Maître-chanteurs ? Des menteurs ? Les deux ? Hé bien ça promet !

Un.e membre de SUD CT 49

Publié le 1er octobre, par Solidaires 49

Au programme du mot du jeudi de Sud Education du 30 septembre 2021

VIENS !! Stage Sud Éducation des 15-16 novembre 2021

RÉSISTE !!

Tous.tes en grève le 05 octobre !

OBÉIS ! Loi Rilhac : Construisons une mobilisation massive et durable pour son retrait

AGENDA SUD ÉDUCATION 49 :
-  05 OCTOBRE : Grève interprofessionnelle.

Manifs : Saumur : 10H, place Bilange Cholet : 10h30, place Travot Angers : 10h30, place Leclerc Segré : 17h, place du Port

-  11 OCTOBRE : AG SUD Éducation à 20h à la Bourse du Travail
-  19 OCTOBRE : Grève AESH
-  15-16 NOVEMBRE : Stage conditions de travail (PENSEZ A VOUS INSCRIRE)

PDF - 383 ko
le mot du jeudi 30 septembre 2021

Publié le 22 septembre, par Solidaires 49

Contre la loi Rilhac sur la direction d’école, pour un plan d’urgence pour le service public d’Education, SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser et à se mettre en grève le 23 septembre !

TOUS ENSEMBLE EN GRÈVE LE 23 SEPTEMBRE À ANGERS

9h30 : Assemblée Générale Salle Pelloutier

11h : manifestation de la place Imbach vers l’Inspection Académique

PDF - 753.6 ko
tract-intersyndical-49-greve-23 SEPTEMBRE 2021

Publié le 17 septembre, par Solidaires 49

Gréve à Orange

L’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD et UNSA vous appelle à la mobilisation le mardi 21 septembre : soyons ensemble, dans la rue, devant nos services, ou dans les rassemblements proposés, pour dire haut et fort que nous voulons un autre avenir à Orange.

Retrouvons-nous : A Angers, site d’Orgemont à 8h

A propos du droit de grève ! En passant dans les services, nombre d’entre vous nous ont questionné sur le droit de grève. Voici donc quelques rappels :
-  Un préavis de grève a été déposé dans les délais règlementaires, nous pouvons donc exercer notre droit de grève librement.
-  Salarié.e de droit privé ou fonctionnaire, nous pouvons faire grève toute la journée (durée du préavis) auquel cas 1/30 ème du salaire ou du traitement sera décompté de notre rémunération.
-  Salarié.e de droit privé, nous pouvons aussi exercer notre droit de grève en débrayant une demi-journée, 1/50 ème de votre salaire sera alors retenu, ou encore 59 minutes (1/160 ème du salaire sera retenu).

Nous vous souhaitons une grève active faite de rencontres, d’échanges et de combativité !

Belle journée à vous.

PDF - 688.3 ko
tract sud orange en greve

Publié le 17 septembre, par Solidaires 49

Au programme de la rentrée Jeudi 16 septembre 2021 Va donc, va donc en Manif ! MANIF Contre la loi Rihac et pour un plan d’urgence dans l’éducation soyons en grève le 23 septembre. Avec Blanquer c’est moins cher ! Les blanquerades du ministre sur écran... plat Votre argent mérite notre expertise ! Néo-titulaires : toutes les primes et aides auxquelles vous avez droit ! Chez Blanquer vous savez que vous êtes payés moins cher. AESH Le mépris persiste : la lutte continue  ! Toutes & tous en grève le mardi 19 octobre  !

PDF - 395.4 ko
le mot du jeudi 16 septembre de Sud Education 49

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...