Soutien aux étudiants et salariés étrangers

, par Solidaires 49

Soutien aux étudiants et salariés étrangers :
Toutes et tous devant la préfecture le mercredi 6 novembre à 18h !

Ces dernières semaines, nous avons tous pu constater la brutalité et le profond mépris des politiques à l’égard des migrant-es. L’affaire Léonarda et le naufrage de Lampedusa reflètent une réalité qui, depuis plusieurs années déjà, est celle des populations immigrées : expulsions inhumaines, absence de solidarité, dangers permanents, enfermement dans des centres de rétention, suspicion généralisée, contrôles au faciès, etc. La liste est longue. A cette violence gouvernementale s’ajoute un véritable parcours du combattant administratif, dont le but est de sélectionner les étrangers qui auraient un profil « conforme », profil établi selon des critères absurdes et discriminatoires.

A Angers, la préfecture multiplie les avis d’expulsion contre tous ceux qu’elle juge indésirable. Le Réseau Universités Sans Frontières (RUSF), qui suit plus particulièrement le cas des étudiants étrangers, est actuellement sollicité par une dizaine de personnes rencontrant des difficultés avec la préfecture. Il s’agit d’étudiants à qui l’on reproche d’être entrés sans le bon visa, de ne pas avoir eu un parcours sans faute dans leurs études, d’étudiants à qui l’on refuse de se maintenir sur le territoire après la fin de leurs études. A ces étudiant-es s’ajoutent également des jeunes majeurs isolés, des salariés ou bien des sans emplois qui subissent aux quotidiens les mesures répressives de la préfecture du Maine-et-Loire.
Face à l’arbitraire préfectoral, nous avons besoin de solidarité et d’actions communes pour faire aboutir nos revendications. C’est pourquoi le RUSF Angers et l’Union syndicale Solidaires 49 (qui défend les salarié-e-s) s’associent pour un rassemblement le mercredi 6 novembre à 18h devant la préfecture du Maine-et-Loire. Par ce rassemblement commun, notre objectif est d’unir celles et ceux qui se battent pour les droits des étrangers ! Nous serons reçu en audience pour défendre tous les dossiers qui sont restés sans réponses jusqu’à maintenant, et exiger la régularisation des personnes concernées.

Le RUSF et Solidaires 49 refusent la moindre expulsion. Tous les êtres humains devraient pouvoir circuler, étudier, travailler, c’est-à-dire vivre librement là où ils le souhaitent !

Nous avons surtout besoin de votre soutien. Seule une mobilisation massive pourra faire reculer la préfecture : construisons là ensemble !

Une carte d’étudiant = une carte de séjour

Régularisation de tous les sans papiers

2024  — Solidaires 49 - RSS 2.0